Scolarité et périscolaire

UN MAÎTRE-MOT : OR-GA-NI-SA-TION !

LA nouveauté de cette rentrée 2018, personne n’a pu passer à côté. Comme d’autres collectivités, le Grand Autunois Morvan a décidé de demander une dérogation afin que ses écoles reviennent à la semaine de quatre jours. Exit l’école le mercredi, fin des activités périscolaires. Il a fallu une bonne dose d’organisation pour remettre tout ça à plat.

Parole d'élu : Claude Merckel, vice-président du GAM en charge des affaires scolaires

En 2017, nous n’avons pas voulu précipiter les choses et prendre le temps de la réflexion. Une grande consultation a été lancée auprès des familles et des conseils d’école. Une large majorité s’est dégagée pour le retour à la semaine de quatre jours, ce qui a motivé notre choix en conseil communautaire.

De là, les services ont entamé un long travail. Horaires, plannings des agents des écoles, des garderies, des cantines, du transport... Tout a été revu. À la clef de cette nouvelle organisation : des améliorations et des optimisations

Nouveaux horaires, nouvelles possibilités

Certains horaires d’école ont été modifiés, avec des ajustements sur la pause du midi par exemple. Mais certaines garderies peuvent aussi déborder des horaires habituels démarrant à partir de 7h le matin et terminant jusqu’à 19h le soir (au lieu de 7h30 et 18h30), pour répondre à une forte demande des parents. La nouvelle organisation offre un peu plus de souplesse.

Les garderies qui le souhaitent pourront améliorer leur projet pédagogique et d’encadrement, avec un cahier des charges plus pointilleux, et en contrepartie des activités plus développées. Elles pourront bénéficier d’une aide de la Caisse d’allocations familiales. Cette possibilité va de pair avec le programme de professionnalisation des personnels encadrants, mené depuis plusieurs années déjà par le GAM.

Des bus où il faut, quand il faut

Les usagers réguliers ont pu s’en rendre compte dès le 3 septembre : le transport scolaire a entamé sa révolution. «Chaque année nous mettons à jour les ramassages, mais nous avons profité de la suppression des cours du mercredi matin pour une optimisation plus poussée cette fois-ci. La règle des 3 km a été respectée à la lettre» affirme Claude Merckel. Un seul arrêt par hameau est également privilégié. Résultat : une rationalisation au plus proche des besoins réels. Les arrêts dits «de confort» (situés à moins de 3 km de l’école) ont tout de même été conservés, leur utilisation est possible moyennant une participation des familles de 15€ par enfant et par trimestre (plafonné à 20€ par famille). À noter : certains arrêts situés à moins de 3 km n’ont pas été qualifiés «de confort» pour répondre à des problématiques de sécurité.

Des économies mesurées

« C’est une volonté très claire de réaliser des économies, souligne Claude Merckel. Les familles doivent comprendre que les collectivités souffrent aussi au niveau de leurs dotations [de la part de l’État]* et de leurs finances. Les charges ne diminuent pas et malgré cela, nous maintenons, par exemple, un service de ramassage scolaire gratuit pour la majorité des usagers. »

Concernant la gestion des inscriptions aux services périscolaires, la dématérialisation apporte un certain confort aux familles et aux services. Pour autant, les frais de traitement des dossiers restent lourds à supporter pour le GAM et c’est pour cette raison que nous avons instauré, depuis trois ans, un droit d’inscription unique (20€ par enfant et par an avec un maximum de 30€ par famille).

*NDLR

La scolarité en quelques chiffres

  • 2 500 élèves sur le territoire du Grand Autunois Morvan
  • 39 écoles maternelles et primaires dont 8 RPI (Regroupements Pédagogiques Intercommunaux)
  • La 2e enveloppe budgétaire de la collectivité : plus d'1 million d'euros par an en fonctionnement, dont 750 000 € pour le ramassage scolaire, 9 300€ pour les garderies
  • Chaque école reçoit du GAM 42€ par élève, soit un total de 105 000€ par an
  • Le transport pour les activités scolaires (piscine, voile, cinéma...) coûte 100 000€ par an
  • Le coût des ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) employés sur le temps scolaire et périscolaire représente plus d’1 million d’euros par an

QUID DU MERCREDI ?

Les centres de loisirs ont répondu présent dès le mercredi 5 septembre.

Nouveauté : les enfants peuvent être accueillis à Autun et Epinac comme avant, mais aussi à Couches et Broye. Des navettes sont proposées pour assurer la liaison Etang-sur-Arroux/Broye. Les accueils de loisirs sont ouverts de 7h15 à 18h30, avec deux formules possibles : la journée avec repas ou la demi-journée avec repas.

● Proximité et praticité sont au service des familles des enfants de 3 à 12 ans, avec la programmation d’animations à retrouver en ligne

Parole d'élu : Yannick Bouthière, vice-président du GAM en charge de l'animation-jeunesse.

Le conseil de développement du GAM a fait un sondage auprès des familles sur les besoins de garde les mercredis et ça nous a confortés dans notre décision de proposer ce service aux parents. Tout s’est fait en concertation avec les maires concernés.

Vous avez la parole : le point de vue d'Anne, maman de Madeleine, élève de CE2 à Autun

Ma fille adore aller à la garderie. Ce service nous est bien utile et les amplitudes horaires nous conviennent. Je trouve bien que les enfants d'âges différents soient tous ensemble. Les dames de la garderie sont attentives au comportement des enfants. J'ai toujours été informée quand il se passait quelque chose.

Côté cantine, je trouve les menus sains et équilibrés, avec des efforts pour trouver des producteurs locaux. Petit bémol, ma fille se plaint souvent du bruit, mais je pense que c'est partout pareil. Concernant les tarifs, bien-sûr ça fait râler quand on est dans la tranche supérieure, mais je trouve que c’est logique et normal de se baser sur les revenus.

Vidéo : 60 secondes pour comprendre la cuisine centrale

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?