Un patrimoine historique remarquable

 

La muraille antique d'Autun - l'une des mieux conservées de la Gaule Romaine - a été conçue sous l'empereur Auguste, fondateur de la cité. Son rôle est autant défensif qu'honorifique : l'importance du rempart souligne la puissance de la ville. L'enceinte, percée de quatre portes dans l'axe des deux voies principales (Cardo et Decumanus Maximus) décrivait un parcours de 6 km, et était munie d'un dispositif de cinquante quatre tours circulaires. Les murailles ont été réutilisées au Moyen Age.

La porte Saint-André constituait dès le 1er siècle, le débouché oriental de la plus grande voie ouest-est de la cité : le Decumanus Maximus; elle était autrefois, tout comme les trois autres principales portes de la ville, entourée de deux tours semi-circulaires, dont l'une est encore aujourd'hui conservée, et abrite la chapelle Saint-André ; on pourra admirer dans celle-ci les restes de fresques gothiques représentant les travaux des mois.

La porte d'Arroux se situe à l'extrémité septentrionale de la principale voie nord-sud de la ville : le Cardo Maximus ; elle se présentait comme les trois autres portes de la ville, flanquée de deux tours semi-circulaires, et composée de quatre baies (deux pour les chars, où sont visibles les rainures de la herse, et deux pour les piétons); une galerie au 1er étage, fait office de chemin de ronde.

Accéder à cette randonnée:

 

carte acces rando autun fortifications

Découvrir le circuit :

rando fortification

Télécharger la carte détaillée (*pdf)